Om, Aum : syllabe sacrée qui représente le son originel, primordial, à partir duquel l'Univers s'est structuré.
Namasté "je salue le divin qui est en vous". On exécute cette salutation les mains jointes à plat au-dessus de la tête pour saluer Dieu, les mains devant le visage pour saluer le guide spirituel, et les mains devant la poitrine pour saluer nos semblables.

YOGAYANA ®

Tel : 07.85.10.94.52

Facebook : Yogayana

(Marque déposée)

Un chemin vers soi
Un chemin vers soi

Méthode de méditation

 

La méditation nécessite le lâcher prise et l'abandon total. Dans l'abandon, on se remet entre les mains du divins. Avec l'attachement, on ne peut s'unir au tout-puissant. Quand les vagues disparaissent, elles se confondent avec l'océan.

 

Asseyez-vous en lotus, jambes croisées ou sur une chaise, en prenant soin que votre corps ne touche aucun autre corps.

 

Fermez doucement les yeux, et détendez-vous complètement, sans aucune tension.

 

  • L'abandon ou le lâcher prise total :

Maintenant, voyez mentalement une rivière avec beaucoup de courant entre deux montagnes, avec une force gigantesque et faisant un bruit formidable. Observez-la et plongez dedans, mais ne vous mettez pas à nager. Laissez votre corps flotter, ne faites aucun mouvement. Avancez avec l’eau en flottant, pareil à une feuille morte : laissez-vous emporter librement à la surface de l’eau.

 

  • La mort :

Les yeux fermés, laissez votre corps devenir souple : relaxez-le complètement. Observez un feu de bois. Un tas de bûches est allumé et les flammes montent vers le ciel. Le bûcher n’est pas vide : vous-êtes placé dessus. Tous vos proches sont réunis autour du feu. Sentez votre corps qui se consume. Bientôt le feu s'éteindra, les personnes autour s'éloigneront et le cimetière sera calme et vide. Il ne reste que des cendres. Votre corps est dissout complètement.  La méditation est elle aussi une sorte de mort.

 

  • La réalité :

Gardez les yeux fermés et détendez-vous complètement. Il n’y a rien à faire. Avant que vous existiez les choses étaient déjà et elles seront encore après votre mort. Puis sentez la réalité de ce qui se passe ! Les choses sont ainsi et ne peuvent pas être autrement. Vous ne cultivez pas la moindre résistance en vous : la vie est comme elle est.  Ce qui nous perturbait paraît maintenant amical.

Vous n’êtes contre rien ; vous êtes heureux avec les choses telles qu’elles sont.

 

  • Le silence :

Une transformation se fait en vous et vous n’êtes plus que silence intérieur. Sentez-le, expérimentez-le. La rivière a emporté votre corps flottant, le feu l’a consumé, et vous en avez été spectateur. Maintenant se lève l’état de béatitude que nous appelons divinité. Respirez lentement et chaque fois sentez une fraîcheur, une paix… et une joie extatique. Ouvrez doucement les yeux, et sortez de l’état de méditation.

 

Essayez de répéter cette expérience toutes les nuits avant d’aller au lit, et dormez tout de suite après. Peu à peu, votre sommeil lui-même se transformera en méditation.

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
YOGAYANA ® Marque déposée - Tel : 07.85.10.94.52